Coalition pour la viabilité du sud du Golfe du Saint-Laurant - Accueil
Accueil À notre sujet Contactez-nous English

Donations - CanadaHelps.org
Projets


Appel citoyen
« Des solitudes au ralliement »
 
Symphonie Grands Lacs — St-Laurent et son golfe
 
La Symphonie Grands Lacs — Saint-Laurent  et son golfe cherche à faire prendre conscience à chacun que nous vivons tous et toutes en interdépendance sur un même territoire : le bassin hydrographique des Grands Lacs, du Saint-Laurent et son golfe. Les 26 et 27 juin 2012, une quarantaine de participants venus des quatre coins du bassin, de Chicago aux Îles de la Madeleine, du lac Champlain à la Basse-Côte-Nord, se sont réunis à Québec pour un premier rendez-vous citoyen organisé par le Secrétariat international de l’eau (SIE) et ses partenaires.
Ce séminaire de travail, qui était l’aboutissement d’un processus préparatoire d’un an et demi, a permis d’élaborer des orientations communes, de définir les conditions d’une meilleure participation citoyenne dans la gestion intégrée des ressources en eau, et a mené à l’adoption de cet Appel citoyen « Des solitudes au ralliement ».
 
Le 28 juin 2012, deux représentants du SIE et du Réseau international des organismes de bassin (RIOB), accompagnés d’un représentant du Réseau des organisations de bassin d’Amérique du Nord (ROBAN) ont été invités à présenter les premiers résultats de la démarche aux maires de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, alors réunis à Québec en assemblée générale annuelle.
Mise en contexte
Le territoire Grands Lacs et Saint-Laurent est un bassin d’eau douce et d’eau salée représentant 20% des réserves d’eau douce renouvelable de la planète, dont seul 1% est renouvelé annuellement. Plusieurs dynamiques hydrologiques interdépendantes y sont à l’œuvre: celles des eaux souterraines, des lacs, des rivières, du fleuve et de l’océan Atlantique.
Les Premières Nations sont les premiers à avoir vécu sur le territoire du bassin. Ils y ont exploité, échangé et développé une relation très forte à l’eau, de laquelle ils ont acquis des connaissances et des savoir-faire inspirants.
Aujourd’hui, le bassin abrite 50 millions de personnes qui dépendent de ses ressources en eau pour leur qualité de vie. La population se concentre très majoritairement sur les côtes, bien que le territoire hydrographique s’étende plusieurs centaines de kilomètres au-delà des rives.
S’étirant sur environ 3 000 kilomètres et touchant 6 provinces du Canada et 10 états des États-Unis, plusieurs juridictions et mécanismes de gouvernance s’y juxtaposent. Ce bassin, telle une mer intérieure, est une artère vitale pour le transport, le commerce et les communications, ce qui en fait un centre névralgique de l’économie nord-américaine.
Les enjeux
Différentes pressions climatiques, démographiques et économiques ont des effets néfastes sur la qualité et la quantité d’eau dans le bassin ainsi que sur la préservation des écosystèmes. De même, l’absence de cadre pour une action concertée entre toutes les parties prenantes, et plus particulièrement la société civile, sur l’ensemble du bassin et le faible niveau de sensibilisation de la population aux problématiques qui le touchent ont tendance à encourager le syndrome « pas dans ma cour ».
Nous estimons que cet ensemble de menaces représente autant d’opportunités de rappeler que le bassin Grands Lacs-Saint-Laurent et son golfe est notre cour à tous et nous amènent à plaider pour une gestion partagée, participative et intégrée du bassin.
Nous avons donc créé le néologisme de « Bassinois » et « Bassinoises » pour souligner notre appartenance à un même territoire. Ce terme symbolise notre histoire commune, la richesse de nos échanges culturels et économiques et notre interdépendance, de la source jusqu’à (la mer) l’océan. En tant que Bassinois et Bassinoises, nous avons une responsabilité individuelle et collective envers l’avenir du bassin, comme milieu de vie.
 
L’appel citoyen
Affirmant que l’eau est un élément essentiel à la vie et un bien commun,
Affirmant notre appartenance territoriale au bassin des Grands Lacs, du Saint-Laurent et son Golfe, et reconnaissant cet espace dans toutes ses composantes,
Affirmant que nos actions sont interdépendantes et ont des effets directs et indirects cumulatifs depuis l’amont jusqu’à l’aval,
Affirmant qu’en tant que gardiens de 20% des réserves d’eau douce de la planète, nous avons une responsabilité envers le reste du monde et envers les générations futures,
Affirmant que les citoyens doivent être impliqués activement dans l’élaboration et l’implantation d’une vision partagée pour le bassin,
Nous en appelons à tous les Bassinois et Bassinoises pour qu’ils contribuent à:
Consolider le sentiment d’appartenance au bassin, au-delà des frontières politiques et administratives :
·         En adoptant et en diffusant la notion de bassinois et de bassinoise afin de redéfinir notre identité en fonction du bassin et de notre histoire commune, qui s’est bâtie autour d’enjeux politiques, économiques, sociaux, culturels, environnementaux et territoriaux diversifiés;
·         En faisant systématiquement référence au bassin en tenant compte de toutes ses composantes : les Grands Lacs, le fleuve St-Laurent et son  golfe du St-Laurent, incluant tous les tributaires et leurs bassins;
·          En créant et en diffusant des outils de sensibilisation et de conscientisation, tels que le Passeport bleu, afin de reconnaître le bassin hydrographique comme l’unité de gestion territoriale naturelle la plus appropriée.
 
 
 
 
 
Favoriser le partage durable des ressources en eau, en tenant compte de la vulnérabilité des écosystèmes et des besoins humains :
·         En assurant un accès équitable à l’eau potable et à l’assainissement pour tous en quantité et en qualité suffisantes, grâce à des infrastructures adaptées et adéquates, notamment pour les communautés éloignées;
·         En prévoyant, dans un contexte de changements climatiques, des plans de gestion adaptatifs et flexibles afin d’assurer l’intégrité des écosystèmes et de répondre aux besoins humains en eau, pour l’ensemble des usages et de façon durable.
 
Repenser l’aménagement du territoire et le développement économique en considérant leurs impacts sur le bassin :
·         En instituant un dialogue ouvert et transparent, découlant d’une volonté d’entente réelle, entre tous les acteurs concernés : les usagers économiques et communautaires, les organisations de la société civile, le milieu académique et les législateurs;
·         En appuyant les initiatives des villes en faveur économies vertes: utilisation des énergies renouvelables, développement des pratiques d’agriculture urbaine durable, recyclage des eaux usées et réutilisation des eaux de pluie, généralisation et/ou labellisation des pratiques industrielles respectueuses de l’environnement, etc.
·         En étendant le concept d’aires protégées à travers un système de parcs et de corridors naturels sur l’ensemble du bassin, afin de favoriser le tourisme écoresponsable, la préservation des paysages et la protection des ressources naturelles;
·         En intervenant de manière plus concertée sur la problématique des espèces exogènes pour l’intégrité des écosystèmes du bassin.
 
Faciliter la création d’une vision commune et concertée, partagée par tous les acteurs, notamment à travers le transfert des connaissances et la diffusion des outils de planification, de gestion et de sensibilisation existants:
·         En mobilisant les autorités municipales dans l’ensemble du bassin, des Grands Lacs au golfe du St-Laurent, afin de créer davantage de cohérence dans le cadre réglementaire et dans les pratiques de gestion des ressources à ce niveau;
·         En associant la jeunesse aux initiatives prenant place sur le bassin pour que les générations futures soient impliquées dès à présent dans la gestion intégrée des ressources en eau et du territoire, et qu’elles intègrent cette notion dans leur vision de l’avenir pour le bassin;
·         En tenant compte et en intégrant les connaissances et les savoir-faire des Premières Nations, ainsi que leurs diverses traditions de gouvernance et de résolution des conflits;
·         En encourageant la recherche en lien avec les nouvelles technologies et les pratiques de pointe en matière de gestion, et en permettant le réseautage et le partage des connaissances entre les diverses institutions collégiales, universitaires et de recherche dans le bassin.
 
Développer, en tant que citoyens, la fonction de « Sentinelles de l’eau ».
 
Participants au « Rendez-vous de Québec » ayant formulé et adopté l’Appel citoyen
 
Allard
Daniel
 
Lanoue
Roger
Anctil
François
 
Larivière
Tania
Archambault
Anne
 
Latraverse
Pierre
Boisclair
Duane
 
Linzmeyer
Paul
Burton
Jean
 
Poirier
Martin
Cazalis
Pierre
 
Raîche
Jean-Paul
Chamard
Luce
 
Reilly
Kate
Chamberland
Hubert
 
Rioux
Claude
de Swarte
Alice
 
Rosenbatt
Sarah
Delisle
Martin
 
Schaldembrand
Céline
Durand-Nolett
Michel
 
Stein
Nika
Enquist
Philip
 
Strauss
Marianne
Faucher
Jean-Robert
 
Thiboult
Antoine
Fourneaux
Laurie
 
Turcotte
Jean-Éric
Gaborit
Étienne
 
Turmel
Manon
Gagnon
Chantal
 
Verville
Antoine
Gauthier
Raymond
 
Vescovi
Luc
Gauthier
Annie
 
Vézina
André-Anne
Gros-Louis
Steeve
 
Welch
Melanie
Guillet
François
 
White
Maggie
Jost
Raymond
 
Wild
Elizabeth
 
À Québec, le 27 juin 2012.

La Coalition-SGSL est responsable de la coordination, et parfois de la création, de projets sur des sujets importants pour la viabilité du Sud du Golfe du St-Laurent. Ces projets cherchent à engager les communautés dans des efforts d'apprentissage et de partage de connaissance. En voici quelques-un.
 
 
 
 
 
 
 
À VENIR

Indicateurs de viabilité

Merci!
 
Ces projets seraient impossibles à réaliser sans le support de nos partenaires, nos collaborateurs, nos bénévoles et nos fournisseurs. Merci de votre support!
 
Si vous êtes intéressés dans un de ces projets ou vous voudriez devenir un bénévole actif, s.v.p. envoyez un courriel à admin@coalition-sgsl.ca ou appeler (506) 336-9005
 
 

Nos Collaborateurs   Location
 Fisheries and Oceans Canada
Environment canada
Status of Women Canada
Service Canada
University de Moncton
Geo Connections

60 Celtic Lane
Stratford, Î.-P.-É.
C1B 1L1

Copyright Coalition pour la viabilité du sud du Golfe du Saint-Laurent © 2017. Tous Droits Ont Réservé.Disclaimer Développement et conception du site web par Connetik Technologies Inc.